Print this page

Décès du petit Usmir
Réfutation des allégations publiées dans « LUXEMBURG PRIVAT »
26-07-2013


Dans un récent article aux relents pour le moins diffamatoires, Luxemburg Privat a cru bon devoir récupérer la souffrance humaine des familles éprouvée par la mort accidentelle de leur enfant pour semer discorde et incompréhension auprès de son lectorat, notamment en pointant du doigt le malheureux chauffeur du véhicule ainsi que l’OLAI, en charge de la gestion des chalets d’accueil pour demandeurs de protection internationale.

Deux des affirmations fallacieuses méritent un correctif immédiat :
  1. La place de jeux attenante au site ne correspond effectivement pas encore aux normes de sécurité en vigueur et c’est bien la raison pour laquelle une consigne formelle a été donnée à tous les résidents de ne pas y laisser jouer leurs enfants – en attendant la mise aux normes de l’aire.
Or, le journaliste « omet » de signaler :
a) qu’un chemin macadamisé situé sur le site fait depuis toujours office de terrain de jeu
b) qu’une aire de jeu communale existe à 50 m en aval du site, où les enfants bénéficient d’infrastructures modernes
c) qu’en tout état de cause, l’inexistence d’une place de jeu ne donne jamais le droit à qui que ce soit d’abandonner ses enfants sur la route, à plus forte raison lorsque celle-ci présente, de par sa configuration, un danger réel (virage)
d) que tout enfant – à plus forte raison en bas âge – se doit d’être accompagné d’un adulte responsable.

  1. La famille a immédiatement été informée par le service social de l’OLAI que l’ensemble des frais inhérents à l’enterrement de leur fils seraient supportés par les différentes entités municipales et/ou étatiques. Dès lors, l’affirmation suivant laquelle la famille aurait été désemparée à l’idée de devoir assumer ces frais, est inventée de toutes pièces.